22/09/2008

« Libération » à la recherche de la (nouvelle) formule magique ?

Un an après le lancement de la nouvelle formule réalisée par Rampazzo & Associés, le quotidien Libération dresse un bilan, nous apprend le site du Nouvel Obs.

Un mauvais sort semble s’acharner sur Libération : les ventes sont reparties à la baisse depuis le début de l’année 2008. À qui la faute ? Aux gratuits, à Internet, à la concurrence, à la crise… ? Difficile à dire, mais gageons que la nouvelle formule n’est pas en cause, dont le lancement s’était accompagné d’une relance du lectorat durant le 4e trimestre 2007. Son concepteur, Nata Rampazzo, lance une hypothèse pour expliquer les difficultés de Libé : « La symbiose avec le Web n’a pas été trouvée» (sur nouvelobs.com).

À la décharge de Libération, il faut noter que la presse française dans son ensemble traverse à nouveau une passe difficile, malgré une bonne année 2007 marquée par une hausse notable de la diffusion et du lectorat, notamment pour les newsmagazines. Sur la même période, comme nous l’apprend un intéressant rapport édité par la Direction du développement des médias, les revenus de la presse stagnaient, à cause des faibles rentrées publicitaires. Mais cette relative bonne santé n’aura pas duré ; depuis plusieurs mois, les grands quotidiens nationaux (Libération, Le Monde et Le Figaro) ont vu leurs ventes baisser. Alors oui, tout le monde est à la recherche de la (nouvelle) formule magique… Mais existe-t-elle ?

29/05/2007

Formats maison dans 20 minutes

20 mn

Dans l’édition du 24 mai 2007 de 20 minutes, on notera à la page « Médias » un article traitant des problématiques de formats dans de la presse quotidienne. Sollicité pour expertise, Nata Rampazzo a livré à ce sujet quelques réflexions assises sur les dernières interventions de l’agence auprès de rédactions que quotidiens nationaux ou régionaux.

30/12/2005

Nata Rampazzo interviewé dans « Libération » sur le gift book

« La poudre aux livres », in Libération du 30 décembre 2005, rubrique « Grand angle », par Marie-Dominique Lelièvre.

Le marché du gift book – livre-cadeau – explose. Les Blagues Carambar ou la Lettre sur le bonheur comptent parmi les best-sellers.
« (…) Chez Mille et Une Nuits, inventeur du livre à 10 francs, la Lettre sur le bonheur d’Épicure fit un tabac (500 000 exemplaires vendus). Sur la seule promesse du titre. “Le texte est à peu près illisible, d’autant qu’Épicure a une idée plutôt austère du bonheur, note Nata Rampazzo, qui lança la collection. Chez Mille et Une Nuits, nous avions étudié les titres séduisants d’auteurs plus ou moins classiques.”
(…) Les Anglo-Saxons règnent sur le marché du gift book. “En France, il n’y a pas de vrais packagers : le marché est trop étroit, note Nata Rampazzo. C’est une tradition anglo-saxonne, qui fonctionne sur une économie d’échelle. Le packager gagne de l’argent à la fabrication.” »

22/10/2005

Le design de presse dans « France graphique »

« Design de presse ou l’ambition de réinventer le journal », in France graphique n° 251, par David Sallinen

France graphique a consacré un dossier de 5 pages à cette spécialisation pointue du graphisme que constitue le design de presse. Nata Rampazzo y est interviewé sur son métier, et plus particulièrement sur la refonte graphique de la presse quotidienne régionale, une spécialité de notre agence. Toutes les images qui émaillent le dossier – à l’exception de la dernière – sont des réalisations de l’agence.
« Outil stratégique à part entière, le design de presse joue un rôle essentiel dans la reconquête des lecteurs et des annonceurs. Dans un environnement concurrentiel âpre entre les différents médias (presse écrite, télévision, radio) qui luttent pour gagner l’attention des consommateurs, le design de presse doit à la fois donner du sens aux “nouvelles formules” qui se succèdent et surtout l’envie d’ouvrir et de lire le journal. »