20/11/2014

Sade, l’insupportable

Sade fut enfermé près de trente années de sa vie et son œuvre, confondue dans une même condamnation, a été interdite et partiellement détruite après sa mort le 2 décembre 1814. Deux siècles plus tard, l’anniversaire de sa mort est inscrit parmi les célébrations nationales de l’année 2014 et il fait l’objet de trois expositions, deux à Paris et une à Genève. Il faut lire Sade « sans complaisance, ni affadissement », assure Michel Delon qui a dirigé l’édition de ses œuvres dans la Bibliothèque de la Pléiade et assuré pour « Le Monde » la direction éditoriale de ce hors-série. Parmi les nombreuses contributions, proposées dans ce hors-série, l’avocat Emmanuel Pierrat propose un portrait de l’auteur des Cent Vingt Journées de Sodome qui est également une réflexion sur la tumultueuse histoire de la censure en France.

Comme pour les autres numéro de cette collection, l’agence a assuré la production complète du hors-série : recherches iconographiques, maquette, secrétariat de rédaction, correction, jusqu’à la réalisation des PDF.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

champs requis *