19/07/2013

Pour une pensée complexe et une organisation des rédactions en analogie

Voici l’analyse sur l’évolution des mentalités au sein des rédactions travaillant en newsroom, par Nata Rampazzo dans le cadre du GEN (Global Editors Networks) News Summit 2013 à l’Hôtel de Ville de Paris, devant 400 journalistes du monde entier, le 23 juin 2013.
La même analyse a été présentée à l’université Paris-Dauphine dans le cadre de l’université d’été de la DFCG (Association des Directeurs Financiers et Contrôleurs de Gestion) le 2 juillet 2013, ainsi qu’au séminaire des cadres supérieurs du groupe Rossel (Voix du Nord, Le Soir de Bruxelles…), le 16 juillet 2013.

« Le fondement même de notre métier à tous est de donner envie de lire au lecteur d’aujourd’hui. En tenant compte de trois paramètres qui n’apparaissent pas, de prime abord, forcément compatibles : l’organisation de la pensée complexe, l’organisation analogique et la mobilité permanente.
Pour reprendre l’expression de Karl Marx pour définir le communisme (1), elle s’élabore « dans le mouvement réel qui abolit l’état actuel… », chose que les marxistes n’ont jamais compris…

J’espère que cette présentation permettra de faire le lien entre ces deux notions.

Lire la suite en téléchargeant l’analyse de Nata Rampazzo.

Nouvelle formule de la revue de l’Association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion « Echanges »

Rampazzo & Associés a refait la formule de la revue de l’Association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion (DFCG), à l’occasion de son changement de nom : « Echanges », dont nous avions créé la précédente maquette, est devenu « Finance & Gestion ».
Cette refonte graphique a été précédée d’un audit et d’une mission de conseil éditorial, d’où il est ressorti que la publication devait renforcer son caractère de revue (par opposition à magazine) et mettre en avant son expertise.
Cette rubrique Expertises, outil de fidélisation quand le dossier de « une » est plutôt un outil d’appel, a été organisée en sous-rubriques pour favoriser le repérage des lecteurs et offrir à la rédaction plus de rythme et de souplesse dans la construction du chemin de fer.

 

Sur le plan graphique :
– chaque grande partie (actualité, expertises, dossier) a été dotée d’un colonnage et d’un code couleur spécifique pour mieux se distinguer
– la maquette a été repensée pour offrir à la rédaction plus de souplesse dans la gestion de la longueur de textes pour la plupart rédigés par des contributeurs extérieurs qui ne sont pas des professionnels de l’information
– la ligne graphique, tout en restant sérieuse, a été adoucie par l’introduction de formes arrondies et d’une typographie de titraille moins raide
– un travail spécifique a été fait sur la présentation de ces contributeurs, pour renforcer le côté « les professionnels parlent aux professionnels »
– un nouveau logo-titre a été dessiné. Sur proposition de l’agence, il se double d’une baseline qui établit un lieu avec le nom précédent de la revue